jeudi 16 novembre 2017

Dossier Polar, revue Livr'Arbitres n°24

L'excellente revue littéraire Livr'Arbitres vient de publier son dernier numéro (#24).

Au menu de celui-ci, un conséquent dossier sur le polar français, et pour lequel nous avons apporté une (très) modeste contribution.

Loin des marronniers poussifs sur le sujet publiés à trois semaines des congés d'été par la presse nationale (les fameux "dix-polars-de-l'été-à-ne-pas-rater"), et généralement sous la forme de publireportages à peine déguisés sur quelques faiseurs de thrillers qui n'ont rien à voir avec le polar, ce dossier vous propose pas moins de 68 pages (et sans aucune réclame comme aurait dit A.D.G.) dédiées à votre genre de prédilection.

Ecléctique, foisonnant, évoquant aussi bien Boileau-Narcejac, Héléna, Fajardie et Manchette qu'ADG ou Brigneau, Dantec ou Jonquet, voici un vrai "dossier Polar" que nous ne saurions que trop vous recommander.

C'est seulement 9 euros et ça se trouve ici : http://livrarbitres.com

jeudi 28 septembre 2017

La Dévoreuse sur TV Libertés - Le plus d'éléments



L'équipe d'éléments vous présente son nouveau numéro sur "l'ubérisation de la société".

Retrouvez aussi notre entretien avec Olivier François au sujet de notre ouvrage La Dévoreuse.

mercredi 27 septembre 2017

74% des retraités ont voté pour Macron

Vidéo-clip officiel
White Rabbit, de Jefferson Airplane, 1967.
L'un des hymnes du Summer of Love

Version où la voix de la chanteuse a été isolée
Grace Slick jette un sort vaudou


 
Version live au festival de Woodstock, le 17 août 1969
L'apogée d'une génération qui attend son ère du Verseau


Version live au Winterland de San Francisco, le 11 août 1975
La fin d'une époque, avec une Grace Slick empâtée et au regard halluciné, servie par une longue intro de Craig Chaquico qui luit fait éructer "cut the chord" à deux reprises.


Version originale de 1966 avec le groupe Great Society,
très influencée par le Jazz, le son original du San Francisco psychédélique.


Paroles de White Rabbit :

One pill makes you larger, and one pill makes you small
And the ones that mother gives you, don't do anything at all
Go ask Alice, when she's ten feet tall
And if you go chasing rabbits, and you know you're going to fall
Tell 'em a hookah-smoking caterpillar has given you the call
And call Alice, when she was just small
When the men on the chessboard get up and tell you where to go
And you've just had some kind of mushroom, and your mind is moving low
Go ask Alice, I think she'll know
When logic and proportion have fallen sloppy dead
And the white knight is talking backwards
And the red queen's off with her head
Remember what the dormouse said
Feed your head, feed your head

dimanche 30 juillet 2017

Le Monstre du Valais - Le loup d'Eischoll

En complément de notre enquête La Dévoreuse, publiée aux éditions de Borée,voici des clichés pris par nos soins au Musée de la Nature de Sion, dans le canton du Valais, en Suisse, en novembre 2016 :

Le "loup" d'Eischoll, vue de la tête


Le "loup" d'Eischoll, vue générale


A gauche, un loup commun naturalisé, à droite le "loup" d'Eischoll


 En haut, un loup commun naturalisé, en bas, le "loup" d'Eischoll

Nous constatons donc que le spécimen dénommé "loup" d'Eischoll est un canidé :
  1. de couleur rougêatre,
  2. présentant une crinière grisâtre avec des rayures noires, ainsi que des rayures noires qui descendent sur les pattes avant,
  3. présentant une bande de poils sombres sur les reins qui descend sur la queue,
  4. possédant une queue différente du loup commun,
  5. présentant des poils sous le ventre plus longs que chez le loup commun,
  6. possédant une tête plate plus longue et plus large que le loup commun,
  7. présentant des oreilles plus espacées que chez le loup commun, 
  8. présentant un pelage de couleur crème autour de la gueule et sur la gorge, 
  9. possédant des pattes avant plus courtes que les pattes arrières,
  10. possédant des pattes avant plus grosses que les loups communs,
  11. dont les pattes sont d'une couleur unie proche de celle du chevreuil, 
  12. possédant une musculature du cou et des épaules beaucoup plus importante que le loup commun.

vendredi 28 juillet 2017

La Dévoreuse dans la Nouvelle République

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2017/07/26/Des-livres-a-devorer-pendant-les-vacances-3177584
Cliquer sur l'image pour lire la recension sur le site de la NR

"Un ouvrage fouillé et très documenté qui pourrait très vite devenir « la » référence sur la question".